Guayaquil, la tropicale
  

Guayaquil, la tropicale

Guayaquil, Equateur le 12/05/2012

 

Quand on passe en Équateur, on accepte d entrer dans un camp de l armée géant. Nous n avions jusque là jamais été autant surveillés, contrôlés, fouillés, durant tout le voyage. On pensait que ce serait juste à la frontière et bien non. Policiers, gardes, ou gars de l armée ne souffriront jamais du chômage ici. À côté de ça, l Équateur change totalement du pérou. Déjà le climat, la Chaleur intense, ( il fait entre32 et 35 degrés à guayaquil), l humidité ambiante peut etre pesante. Les paysages sont magnifiques, très verts avec les montagnes au loin. Des fleurs multicolores, et des champs de bananes sur des kilomètres, rattrapés ensuite par des champs de cacaotiers. Les habitations en campagne restent très sommaires, toutes montées sur pilotis, comme dans la jungle. Elles sont en tôle, bois,  certaines en cannes à sucre. 

 Notre dernier voyage en bus à été très long. 10h, de nuit pour arriver à la frontière Pérou/équateur au petit matin, puis 6h pour arriver à guayaquil. Une fois ici, il n y a plus rien à voir, avec ce que l on a pu croiser avant. Guayaquil est une grande ville bruyante d Amérique latine, la plus importante du pays en population, derrière Quito, la capitale. C est une ville ultra moderne, possedant le plus grand port de commerce de l Amérique latine. Ici, tout nous étonne. Dans le centre ville, oú nous avons notre hôtel, les rues sont quadrillées et numérotées, les taxis sont jaunes et la police est de partout. Un petit air new yorkais flotte à guayaquil. Ce n est pas pour rien que le dollar est monnaie officielle depuis 2000, ça aussi, ça nous fait bizarre. À deux pas des grandes artères, au bord du fleuve guaya: el malecon 2000. La jetée à été créé pour redorer le blason de la ville, c est réussi. Nous on adore. On y trouve resto, bars à fruits délicieux, ciné, musée, et au delà de ça un jardin botanique magnifique. La mangrove en plein dans la ville. Au nord du malecon, le quartier de las peñas. Les maisons sont en altitude, et toutes colorées. Le quartier des artistes. 

En retournant sur le malecon, quelques iguanes qui font la course avec les enfants. Ici l animal est sacré, il a même un parc qui lui est consacré! Notre vrai coup de cœur. Pour tout cela, guayaquil est de loin la grande ville que nous avons préférés. Et paradoxallement, c est dans celle ci qu il faut, pour nous touristes, le plus se méfier. On profite en faisant attention, et tout va bien. 

 Lundi, ce sera le grand départ pour le paradis sur terre!  On vous laisse profiter des photos de cette jolie ville. À très vite. 

 

Commentaires

 RICO
YE SOUIS LATINO...
 Agnes
Magnifique! C'est tout de meme marrant que je retrouve autant de ressemblances avec le Mexique et les Canaries...vives les latinos!! Merci pour ces jolis récits..ça donne envie de partir! bizzz



Autres récits de voyage

Autres Recits en Equateur